Ravin Iran : le rêve qui “beats” !

raving-iran-1000x1000

Si la musique adoucit les moeurs, en Iran, elle est passible de peine de mort par les censeurs de la République Islamique. Dans ce pays, le mot « underground » prend littéralement tout son sens. Celui de contre-culture, d’opposition, de contestation à demi-mot. Une culture où le mensonge et la tricherie font leur choux gras sur fond de beats techno, de falsification de pochettes de disque et de tout ce qui est interdit. Et des interdits, il y en a beaucoup. Ici, les sons restent étouffés derrière les fenêtres closes des soirées privées. La police débarque et c’est la prison assurée. A l’instar de leurs rêves d’émancipation, les jeunes risquent leur vie en plein désert et se libèrent par le son dans des rave party où les corps s’extasient à l’instar d’une séance d’exorcisme. Le pari risqué des jeunes DJ – Anoosh et Arash – de ce film-documentaire ? Organiser une soirée où l’on peut danser jusqu’à plus soif d’être libre. Cela donne des scènes cocasses dans l’immensité majestueuse du désert mais surtout une sensation d'(op)pression policière omniprésente, un sentiment d’être enfermé à l’air libre qui se transforme en rêve d’occident et de devenir réfugié politique.

ravin-iran

A travers cette lucarne de beats enfumés, la réalisatrice Susanne Regina Meures nous donne à voir une réalité éloignée de notre monde libéral, une réalité difficile à appréhender pour nous, jeunes occidentaux qui baignons dans le privilège de pouvoir nous exprimer musicalement comme nous l’entendons. Même si, il faut le souligner: les libertés gagnées ne sont jamais acquises. Quand les deux jeunes hommes débarquent en suisse pour participer à la Streetparade, ils sont quelque peu déroutés par ce qu’ils y voient. Alors que les parents d’Anoosh le prient de ne plus jamais revenir… Arash rêve quant à lui à la douce saveur des noix iraniennes. Comment alors parviendront-ils à concilier leur soif d’ailleurs et leur manque du pays ? Comment s’émanciperont-ils ? La suite, c’est à vous de l’imaginer …

Je vous donne quand même quelques indices

Ce qui est sûr, c’est que ce film-documentaire donne envie de célébrer la chance que nous avons de pouvoir danser quand nous voulons – la plupart du temps du moins !

Sur ce, je m’en vais écouter un peu de Drum’n’bass en rêvant d’un monde libre pour tous…

raving-iran-3

Le site web du film 

RAVING IRAN Trailer (facebook.com/RavingIran; www.ravingiran.com) from Christian Frei on Vimeo.